Marie Mercier et Jean Paul Emorine ont participé hier à la réunion de travail sur la sécheresse au GAEC Auduc Rondepierre à Poisson, dans le canton de Paray. Pour la deuxième année consécutive, les agriculteurs se trouvent dans une situation grave qui fragilise davantage encore toute une filière déjà durement éprouvée. Des mesures d’urgence doivent être envisagées mais il faut impérativement que le Gouvernement lance une réflexion d’ampleur sur l’avenir de notre agriculture.